Logo(test)-3

La notion de machinité porte sur le rapport de l’être humain aux nouvelles technologies qui tendent de plus en plus à être essentiellement des interfaces homme-machine. Dans cette réflexion techno-éthique je me concentre sur la machine comme symbole de la mécanisation de l’être humain tant dans son rapport au monde que dans son rapport à son propre corps. La notion de « machinité » constitue la base théorique que je définis et conceptualise en relation avec le projet d’épanouissement humain.

La machinité est à la machine ce que l’animalité est à l’animal : une projection par l’humain lui-même de sentiments et de valeurs qui sont souvent négatifs. Comment dépasser les projections imaginaires « machinales », comment ne pas demeurer captifs de représentations limitatives de notre rapport à nous-mêmes et aux machines au sens large ? Quelles valeurs constructives attribuer aux nouvelles technologies ? Comment, par ailleurs, sortir de la vision de l’animal-machine ? Qu’est-ce que peut nous apprendre nos représentations, par exemple, des robots sur les représentations qu’on se figure des animaux ?

Résumé sur la triade de représentation – animalité, humanité, machinité  :

Le triangle animalité, humanité, machinité

Domaines d’intérêt :

Philosophie, techno-éthique, sémiotique,nouvelles technologies, NBIC (nanotechnologie, biotechnologie, intelligence artificielle, sciences cognitives),machine, machinité, robot, robotique, objets connectés, quantified self, santé, big data, médecine, acceptabilité des nouvelles technologies, confidentialité interfaces homme-machine, animalité, bien-être animal, droit animal, éthologie animale, sciences de l’information et de la communication, art, etc.

Publications :

  • Articles universitaires :

« Transanimalisme, animaux augmentés, animaux cyborg : vers un statut de sous-machine ? », p.24-27, rev. Droit, animal, éthique et sciences, num. 93, avril 2017

« Le triangle animalité, humanité, machinité », pour la revue Droit, animal, éthique et sciences, num. 86, juillet 2015

« Bac philo 2017 – Série ES »

« Cinq scénarios pour imaginer le futur des relations entre l’homme et l’animal »

Interview pour le journal les Inrockuptibles pour le dossier « Tous amoureux des robots » – 01/06/16

« Robots affectifs : naissance de l’empathie artificielle »

  • Pour le journal Rue89, dans le cadre de la chronique « Machin machine » :

« Des robots serviables… »

« Mon Smartphone me prend… »

« Le stylet ou le stylo… »

« Quand ma voiture « intelligente » décide pour moi »

« Les robots de compagnie sont-ils nos amis ? »

« E-santé : santé connectée ou connectable ? »


Colloques et conférences :

– 25/10/2017 : Conférence « Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? » pour Stereolux à Nantes.

– 16/10/2017 : Conférence « Prospective et triade animalité, humanité, machinité », dans le cadre du Diplôme Universitaire de Psychiatrie vétérinaire de l’Université Lyon 1.

– 31/03/2017 : Conférence « Des animaux, des humains, des robots: les mots et le contexte », pour le colloque annuel du lycée Léonard de Vinci à Firminy organisé en 2017 sur le thème « Homme, animaux, machines ».

– 07/03/2017 : Conférence « Digitalisation et transparence »  dans le cadre de la journée des femmes, pour l’entreprise Orange.

– 21/09/2017 : Sur la thématique « Transanimalisme et animal cyborg » dans le cadre du colloque universitaire « Éthique animale » organisé par l’université de Strasbourg, Éthobiosciences et la LFDA.

– 29/09/2016 : Table ronde sur l’intelligence artificielle, dans le cadre de la Digital Week à Nantes : « La révolution de l’intelligence artificielle »

– 27/04/2016 : Débat sur le documentaire « La sociologue et l’ourson » : « Bioéthique : quelles procréations alternatives pour demain ? »

– 30/05/15 : Présentation à la Conférence internationale sur la robotique sociale (ICSR) organisée par Aldebaran, Springer et le CNRS.

– 05/05/15 : Présentation du sujet « Convergence et machinité » dans le cadre du colloque universitaire : « Humanités et Sciences de la culture »  organisé par la section linguistique de l’école doctorale « Concept et Langages » de l’université Paris-Sorbonne.


Documents :

  • Traduction de l’introduction du rapport américain sur les NBIC

J’ai travaillé sur le rapport fondateur de la réflexion sur les nouvelles technologies du vivant et les réflexions qu’elles suggèrent au sujet de l’être humain. Il s’agit du rapport américain de 2003 sur les NBIC.

Il n’existe pas de traduction en français de ce document qui est pourtant central dans la description des projets des États-Unis en politique, en économie et dans le domaine de la recherche au sujet des NBIC. J’ai donc effectué une traduction de la substantielle introduction de ce rapport dans lequel est abordé l’essentiel des directives à prendre en considération. On y trouvera la présentation d’un projet de civilisation qui porte pour les Américains sur l’amélioration des capacités physiques et cognitives humaines, grâce aux NBIC.

En cours d’édition


Activités connexes :

Représentante de doctorants en sémiotique de l’Université Paris-Sorbonne pour le Grand Paris de la Sémiotique

Philosophe praticienne auprès de l’agence de philosophie Thaé

Contributrice pour le blog La pause philo

Participation au projet artistique Poppy N+Z


Contact :

anlaure.thessard@gmail.com

Lien vers le site : « Les Expertes »

 


 

Publicités